Communauté de Paroisses Saint Remi de Forbach-Oeting

Aller au contenu

Menu principal :

Feuillet paroissial
annonces du  7 janvier 2019
au 20 janvier 2019


Presbytère Saint Rémi
22, rue de l’église 57600 FORBACH

Secrétariat paroissial
du lundi au vendredi de 14h à 17h
Téléphone : 03 87 85 01 73
Contact: paroisse.st.remi@wanadoo.fr
site Internet : cathoforbach.fr
------
Présence d'un prêtre pour les confessions:
les vendredis de 17h45 à 18 heures
à l'église St.Rémi



MESSAGE DE NOËL 2018
"Que viennent des jours de justice et de paix"

Nous fêtons Noël en 2018 dans un contexte particulier. Dans nos villes et nos villages, sur nos routes, nous avons vécu des moments de revendication. Certaines personnes ont des conditions de vie qui entrainent un mal être. L’expression de ce malaise est légitime, mais toujours dans le respect démocratique. Malheureusement la violence et l’agressivité ont entaché ces manifestations. Ces attitudes n’ont jamais apporté la sérénité pour construire une société juste. Elles doivent donc être condamnées.  
L'engagement associatif, politique, syndical, la participation aux mouvements de l'apostolat des laïcs renforcent les corps intermédiaires. Ces dernières décennies, ils ont souvent été sous-estimés, pas assez considérés comme des partenaires valables et fiables. Aussi j’invite tout un chacun à s'engager personnellement au nom de sa conviction personnelle en faveur de la justice et de la paix sociale. Car dialoguer, c'est accepter humblement que l'on ne détient pas seul toute la vérité, et toutes les solutions à un problème.  
Si notre société doit donner à chacun les moyens de vivre dignement, elle doit aussi retrouver sa sérénité.
Nous constatons d’ailleurs qu’une défiance à l'égard de l'autorité se répand, même au niveau européen. Je désire ardemment que les mois à venir donnent les conditions propices pour consolider la construction d’une Europe de paix, sur les pas de ses fondateurs, tels que notre compatriote Robert Schuman.
Noël demeure une Lumière et une Espérance.  
En ce Noël 2018, laissons-nous emporter par la joie et la douceur de ce petit enfant qui est venu pour nous sauver. Il nous tend les bras en nous disant : « Venez à moi vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, je vous donnerai le repos » (Mt 11, 28).
Jésus est notre lumière dans la nuit, qu'il nous conduise sur son chemin pour qu’adviennent des jours de justice et de paix.
+ Jean-Christophe LAGLEIZE
évêque de Metz


Appel aux catholiques de France et à nos concitoyens
Les évêques du Conseil permanent réunis les 10 et 11 décembre 2018, ont tenu à engager les catholiques et plus largement tous les citoyens à débattre entre eux et de disposer de lieux pour le faire. « C’est pourquoi nous vous proposons, dans les semaines à venir, de susciter partout où ce sera possible des groupes d’échanges et de propositions en invitant très largement d’autres personnes, partageant ou non notre foi, qui peuvent être intéressées d’y participer et d’y apporter leurs idées.
Pour ce travail, à titre de pistes de réflexion, nous vous suggérons les 5 questions :
Quelles sont selon vous, en essayant de les hiérarchiser, les causes principales du malaise actuel et des formes violentes qu’il a prises ?
Qu’est-ce qui pourrait permettre aux citoyens dans notre démocratie de se sentir davantage partie prenante des décisions politiques ?
Quels sont les lieux ou les corps intermédiaires qui favoriseraient cette participation?
Quel « bien commun » recherché ensemble pourrait fédérer nos concitoyens et les tourner vers l’avenir ?
Quelles raisons d’espérer souhaitez-vous transmettre à vos enfants et petits-enfants?
Nous vous suggérons de transmettre vos réponses à vos élus. Votre évêque sera, lui aussi, heureux d’en être informé. »


Nous vous souhaitons un Noël de Joie et de Paix
!
Un peu plus que d'ordinaire, le temps de Noël nous rappelle l'immense fossé entre le trop-plein de suffisance de certains de nos contemporains et le nécessaire vital dont manquent les plus démunis de notre société et dont les journaux se font l’écho.
Si la presse avait existé à l'époque où Quirinius était gouverneur de Syrie, dans quelles colonnes aurions-nous pu lire l'histoire de Joseph et de Marie partis de Galilée pour se faire recenser à Bethléem ? Je pense que cet événement aurait sans doute paru dans la rubrique des faits divers. Sûrement pas à la une.
Dieu a choisi de se faire petit, dans un petit pays, dans une petite bourgade, à Bethléem. « Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire ». Dieu a choisi la précarité d'un nouveau-né, la fragilité d'un enfant. Voilà le signe donné aux bergers et à toute l'humanité. Pas de Dieu fort et puissant. Un Dieu qui marche au pas de l'homme.
Dès sa naissance, Marie et Joseph ont su qui il était, des hommes ont été avertis de sa venue : les bergers, les mages, Siméon, Anne… et aussi Hérode et les scribes. Les uns sont allés au-devant de lui, les autres n'ont pas bougé.
Devant la crèche, les uns passent leur chemin, les autres voient leur Dieu.
Aujourd'hui encore, le Christ vient à nous, incognito… ce pauvre, ce malade, cet enfant... regardons bien.
L’Equipe de Coordination Pastorale et les prêtres et diacre se joignent à moi, pour vous souhaiter une très bonne fête de Noël
avec beaucoup de Joie et de Paix. Et nous vous présentons déjà tous nos meilleurs vœux de Bonheur et de Santé pour l’année 2019.

Luc Barré





Le Saint du Jour :
Vous êtes le ème visiteur. Merci
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu