Chapelle Sainte Croix - Communauté de Paroisses Saint Remi de Forbach-Oeting

Aller au contenu

Menu principal :

Chapelle Sainte Croix

Eglises de la Communauté de Paroisses

La Chapelle Sainte Croix - 10 Chemin de la Chapelle Ste Croix - 57600 FORBACH

A l’origine, la chapelle Sainte-Croix était une maison forte aux murs très épais, dont on ignore encore la véritable destination. Très tôt elle a abrité un ermitage, attesté dès 1338. En 1458, elle a été aménagée en chapelle de style gothique, à colonne centrale s’épanouissant en palmier et divisant la voûte de la nef en quatre croisées d’ogives. L’ancienne chapelle de l’ermitage est devenue le chœur actuel. Fortement endommagée au cours de la guerre de Trente Ans, elle a probablement été restaurée au 19
e siŠcle. Ayant subi des dégâts en 1944/45, elle a de nouveau été restaurée avec beaucoup de soin à partir de 1978, à l'initiative des "Amis de la chapelle Sainte-Croix". Son patronage de "Sainte-Croix" remonte sans nul doute à l'époque des croisades. Par la présence des religieuses qui sont logées à l'ancien ermitage entièrement reconstruit, la chapelle est un lieu privilégié de rencontres interreligieuses, et son animation religieuse en fait un haut lieu spirituel.
Parmi les sculptures on remarquera dès l'entrée le bénitier qui porte la date de 1734, un chapiteau orné de feuilles, et surtout deux clés de voûte. L'une, côté autoroute, représente un masque de feuillage où des branches feuillues sortent des coins de la bouche et dont les cheveux et la barbe sont parcourus par des ondulations. L'autre pourrait représenter la tête de saint Jean-Baptiste, présentée sur un plat. Au-dessus de la porte qui mène de la nef au tabernacle, à l'intérieur du couloir, un tympan représente une Crucifixion, un peu abîmée, qui pourrait dater des années 1350-1400. Le Christ en croix y est accompagné de la Vierge et de saint Jean. L'exécution en est stylisée avec art, sobriété et finesse.
Parmi les statues, on remarquera à gauche une belle Vierge à l'Enfant, en bois polychrome du 18e siècle. A l'avant de la nef, on verra une Pietà à gauche, et à droite la petite Marie et sa mère Anne. Dans le chœur on a retrouvé une sépulture de 3 corps; elle a été couverte d'une dalle discrètement gravée, sous le milieu de l'autel.
Devant la porte d'entrée, un ancien calvaire a été refait récemment.

Texte Gaston Mauss

 
Retourner au contenu | Retourner au menu